Les véhicules lents

Selon Vias (ex IBSR), la présence de véhicules lents roulant à moins de 40 km/h sur des nationales limitées à 120 km/h ne permet pas de garder une certaine homogénéité de vitesse et de véhicules, ce qui peut nuire à la mobilité et surtout à la sécurité routière. La différence de vitesse est beaucoup trop importante que pour assurer des conditions de sécurité suffisantes.

Selon Vias, la solution consisterait à dévier les tracteurs vers d’autres itinéraires. Les tracteurs roulent à 40 km/h maximum et le fait d'emprunter des routes limitées à 50 km/h ne leur ferait de toute façon pas perdre beaucoup de temps. Il faut toutefois leur garantir de pouvoir circuler sur des routes où il est possible de les accueillir (pas des ronds-points trop petits ou des quartiers résidentiels par exemple).

De ce fait, j'ai interrogé en séance plénière du Parlement de Wallonie, monsieur Carlo Di Antonio, ministre de la Mobilité sur l'interdiction des véhicules le splus lents sur les voies rapides.

Découvrez le texte de ma question et la réponse du Ministreen cliquant ici (pages 26 à 27 du document pdf).

 

Inscription newsletter

Restez informé des dernières actualités de Gilles Mouyard.

Galerie photos

Suivez mes activés en images

Découvrir